Recourir au kiné en cas de hernie discale

Certaines personnes souffrant de hernie discale ne parviennent plus à effectuer des mouvements simples. Le kinésithérapeute peut vous venir en aide dans ces cas-là, mais la question se pose souvent, à quel moment en consulter un ? Notamment dans le cadre d’une hernie discale lombaire ?

Aussitôt que le médecin aura délivré le diagnostic d’une hernie discale lombaire, sur base d’une imagerie médicale (IRM ou scanner), il vous prescrira entre 9 et 18 séances de kinésithérapie chez un praticien certifié. Dès qu’on vous recommande cette méthode, mieux vaut s’y mettre rapidement.

Pourquoi faire de la kinésithérapie ?

Dans le cadre d’une hernie discale lombaire, les séances de kiné visent à renforcer et tonifier le bas du dos tant que cela peut se faire. Il ne faut tout de même pas s’attendre à un miracle en 18 séances. On vous invitera à faire des exercices à la maison dans la mesure où la douleur le permet.

Faites preuve de volonté si vous souhaitez que ce type de traitement porte vraiment ses fruits. En effet, il peut vous mener à la guérison à condition de vous en donner les moyens. Il faut se mettre à l’esprit que le kiné est juste un thérapeute et non un assistant social.

Comment se déroule la séance ?

En général, la séance de kiné commence par un massage du bas du dos suivi d’exercices d’étirement et d’assouplissement. Des mouvements qui sollicitent les jambes, l’isio-jambiers, le bas du dos et la région lombaire, et qui s’accompagnent de quelques séries d’abdos.

Le type de traitement à réaliser varie en fonction du cas et du seuil de douleur. Par exemple, le kiné peut brancher des électrodes, à quelques endroits spécifiques pour atténuer la douleur causée par la sciatique ou sciatalgie et qui accompagne souvent une hernie discale. La plupart du temps, une hernie discale finit par se guérir toute seule. Pour accélérer la guérison, la mobilité est de mise. Il faut absolument éviter que les muscles du dos ne perdent du tonus, de souplesse ou encore l’habitude de travailler.

Le montant de la séance peut vous revenir cher. Néanmoins, les séances de kiné sont en partie remboursées par l’assurance santé. Les assureurs français proposent de rembourser jusqu’à 50 % le montant de la totalité des kinés, à condition que les séances aient été prescrites par un médecin. En Belgique, une couverture mutuelle classique pour les moins de 65 ans, jusqu’à 18 séances de kiné par an sont remboursables à moitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *